www.immobilier-prestige-marseille.com Maisons & Appartements de luxe à Marseille

Situation toujours très favorable pour acheter un bien immobilier

 Situation toujours très favorable pour acheter un bien immobilier
Cette annonce est archivée. Le produit ou service proposée n'est plus disponible.

cliquez sur les images pour les agrandir

Situation toujours très favorable pour acheter un bien immobilier

Malgré la hausse des taux d’intérêt depuis début 2011, la situation est toujours très favorable pour acheter un bien immobilier. Que ce soit pour y habiter, quand le ménage doit trouver à se loger, ou pour investir (Scellier est toujours attractif), le contexte reste porteur pour qui sait analyser quelques critères de base.


Le bon moment pour acheter ?

Sachez que si vous avez un besoin, c’est toujours le bon moment. Les professionnels s’accordent tous pour dire que le bon moment est sans aucune contestation celui où l’acheteur décide de se loger. Ceci posé, il faut, bien sûr, être attentif à un certain nombre de paramètres. Une boutade bien connue précise que pour bien réussir son achat immobilier, il faut trois critères essentiels : l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement. C’est fondamental. Que ce soit pour un investissement ou pour loger votre famille, le bien que vous achetez doit être bien situé, dans un quartier plutôt demandé et doit pouvoir être facilement remis sur le marché. Si vous avez un jour à le revendre, vous ne devez pas avoir de difficultés à le faire.


Investir et se loger en même temps

Ceci posé, il faut également se souvenir d’une chose simple : l’investissement immobilier est le seul qui permet en même temps de se loger. La Palisse n’aurait pas dit mieux mais songez que votre placement vous fait économiser chaque mois un loyer. L’inverse est aussi vrai. L’achat d’un logement vous permet en même temps de faire une opération de placement financier. Pour évident que cela paraisse, gardez-le à l’esprit. Ces deux facettes de l’achat immobilier doivent guider à tour de rôle et simultanément vos réflexions et vous devez en permanence vous poser les bonnes questions concernant ces deux aspects. Plus pragmatiquement, aujourd’hui, quel est le conteste ? Les taux du crédit continuent d’augmenter mais d’une façon beaucoup plus mesurée que pendant les premiers mois de l’année. Après le niveau historique atteint en novembre 2010 (le plus bas depuis la dernière guerre), les taux ont fait un bond au début 2011. Aujourd’hui, et cela depuis le début du mois de mai, la tendance est presque au statu quo avec des taux de 4,05 % sur 15 ans et 4,30 % sur 20 ans.

Hausse des taux prévue pour fin 2011
Même stabilité sur les longues durées avec 4,45 % sur 25 ans et 4,90 % sur 30 ans (ce dernier taux est même en légère baisse). Ce qu’on appelle les « taux minima » varient également très peu. Sur le dernier mois, les taux minima sont passés de 3,68 % à 3,75 % sur 15 ans et de 3,78 % à 3,90 % sur 20 ans. Cette relative accalmie dans la hausse des taux devrait, selon les analystes financiers, rester conjoncturelle et dès la rentrée ils prédisent une nouvelle reprise de la hausse. Reste que malgré l’augmentation récente, ces taux restent encore aujourd’hui très attractifs. La perspective d’un relèvement en fin d’année n’est pas encore trop inquiétante, mais ceux qui ont un projet immobilier à réaliser ne devraient pas attendre pour le concrétiser.

Scellier toujours aussi attractif

Pour ceux qui cherchent uniquement à investir, le dispositif de défiscalisation Scellier est encore très intéressant. Un logement neuf aux normes BBC (et aujourd’hui pratiquement tous les nouveaux programmes des promoteurs sont BBC) donne encore la possibilité de déduire de ses impôts 22 % du prix du bien acheté. Et ce, jusqu’à la fin 2011. Les taux de défiscalisation s’appliquent toujours sur 9 ans minimum (15 ans pour le Scellier dit « social ») et si la réduction d’impôt dépasse l’impôt du par l’investisseur, le solde peut être décalé sur l’impôt des 6 années suivantes, à condition que le bien reste loué. Les plafonds de loyer ont été parallèlement revus à la baisse pour 2011 de façon à être mieux adaptés au marché locatif selon la zone géographique concernée. Sur Marseille, le loyer plafond Scellier est tout à fait dans les prix du marché.

 

Contactez-nous
site en responsive design
Site en responsive design, adapté à tous les écrans